Qu'est-ce que LayerZero ? Peut-il résoudre le problème d'interopérabilité des réseaux Blockchain ?

Au fil des ans, le parcours des réseaux Blockchain et des registres distribués décentralisés a été en proie à des problèmes d'interopérabilité. Pour une interopérabilité parfaite de la Blockchain, les projets doivent mettre en œuvre des formats de données standardisés, des mécanismes de consensus communs, des canaux de communication sécurisés et des protocoles standards et évolutifs.

Le protocole LayerZero permet l'interopérabilité entre plusieurs réseaux Blockchain, quelle que soit leur architecture. Mais comment fonctionne cette solution et où est-elle utilisée aujourd'hui ? Vérifier Qu'est-ce que l'interopérabilité Blockchain et comment ça marche ?

Crypto-monnaies | Couche Zéro 1 | 17CMvgnSytzBjP2sKxbY2cQ DzTechs

Qu'est-ce que LayerZero ?

LayerZero est un protocole de communication décentralisé qui permet aux applications décentralisées (dApps) de communiquer entre elles sur différents réseaux Blockchain. LayerZero prend en charge plusieurs réseaux Blockchain, notamment SUI, Aptos, EVM Chains et Solana. Les projets peuvent implémenter l'interopérabilité avec d'autres réseaux Blockchain en utilisant LayerZero.

LayerZero a le potentiel de révolutionner l'interaction Blockchain, éliminant ainsi le besoin d'intermédiaires centralisés, tels que des ponts et des échanges décentralisés, grâce à une communication directe. Avec LayerZero, il peut y avoir un écosystème Blockchain plus décentralisé et sécurisé et offrir de nouvelles possibilités pour les applications décentralisées.

LayerZero est une technologie prometteuse qui peut aider à activer le Web Multi-Blockchain. Il peut permettre aux utilisateurs d'accéder à des applications décentralisées sur n'importe quelle Blockchain, quelle que soit la chaîne sur laquelle ils détiennent des jetons. Cela peut aider à accroître l'utilité et la popularité du Web Blockchain.

Comment fonctionne LayerZero ?

Crypto-monnaies | CoucheZéro 3 | 1ffnsIoDJ iJPhj9AcPao3g DzTechs

LayerZero permet l'interopérabilité grâce à une approche unique appelée Ultra Light Nodes (ULN). Ce sont des clients Blockchain légers qui peuvent valider les transactions sur d'autres réseaux sans télécharger l'état complet de la Blockchain.

Les ULN permettent à LayerZero d'atteindre un débit élevé et une faible latence tout en communiquant entre les réseaux en utilisant différentes architectures et mécanismes de consensus.

Les ULN sont déployés dans chaque réseau qui veut se connecter. Les ULN conservent une vue partielle de l'état du réseau sur lequel ils sont propagés et utilisent cette vue pour valider les transactions provenant d'autres réseaux.

Les services extérieurs au réseau appelés relais sont chargés de relayer les messages entre les ULN sur différents threads et sont incités à relayer les messages de manière fiable et rapide. Les relais sont compensés pour chaque message envoyé.

Ensuite, le service tiers connu sous le nom d'Oracle transmet l'en-tête de bloc au point de terminaison de la chaîne de destination. Ensuite, Relayer présente la preuve de transaction. Le thread destination validera alors cette preuve en utilisant son mécanisme de consensus, et le message sera envoyé à l'adresse cible.

Oracle Blockchain et les relais sont quelque peu similaires, mais existent complètement séparément les uns des autres dans le processus pour éviter la collusion.

Voici une explication simplifiée du fonctionnement de LayerZero :

  1. Application utilisateur configurable (UA) sur le terminal du réseau: LayerZero agit comme un point de terminaison sur un réseau configurable d'application utilisateur (UA) qui gère un nœud ultra léger (ULN).
  2. Rôle d'Oracle et Relayer: LayerZero s'appuie sur deux parties pour relayer les messages entre les points de terminaison sur la chaîne : Oracle et Relayer.
  3. Transférer des messages: Lorsqu'un UA envoie un message du réseau A au réseau B, le message est acheminé via le point de terminaison du réseau A. Le point de terminaison informe Oracle et le relais spécifié par l'UA du message et de la chaîne de destination.
  4. Envoyer une preuve d'en-tête de bloc et une preuve de transaction: Oracle transmet l'en-tête du bloc au point de terminaison du réseau B et le relais envoie ensuite la preuve de la transaction.
  5. Validation de la preuve et transmission du message: Le justificatif est validé dans la chaîne de destination, et le message est transmis à l'adresse de destination.

LayerZero utilise les fonctionnalités de sécurité d'Oracle (telles que Chainlink et Band) avec une couche de sécurité supplémentaire sur un système de relais ouvert. Cela signifie que le pire cas de sécurité pour ce nouveau réseau se réduit toujours à être aussi sécurisé qu'Oracle.

Les projets peuvent utiliser LayerZero à diverses fins, notamment le partage d'état, le pont de liquidité unifié, les échanges entre réseaux et les prêts multiples. Vérifier Comparaison des jetons NFT statiques et dynamiques : en quoi diffèrent-ils ?

Qui utilise LayerZero ?

Voici un aperçu de certains des projets populaires utilisant actuellement LayerZero :

application décentralisée Réseau Fonction LayerZero
OmniX Ethereum Fonctionnalités Omnichain NFT pour le trading, le pontage et la rampe de lancement
Pingouins grassouillets Ethereum Ponts multi-réseaux pour les NFT
dYdX StarkNet, Ethereum Swaps multi-réseaux et trading sur marge
Balancer Arbitre Pools de liquidité multi-réseaux
Synapse Solana Messages multi-réseaux et transferts distincts
Osmose Cosmos Liquidité multi-réseaux et stack
Trèfle Finance Réseau Trèfle DeFi et NFT multi-réseaux
Tout échange BSC, Polygone, HECO, Fantom, Arbitrum, Avalanche, Moonriver, Moonbeam Ponts multi-réseaux

Les multiples utilisations de LayerZero sur différents réseaux Blockchain lui confèrent un avantage sur les autres solutions d'interopérabilité.

Comment LayerZero surpasse les autres solutions Blockchain

Crypto-monnaies | CoucheZéro 4 | 1ECvtvaDAKx9Uc 9yw cqBw DzTechs

De nombreux réseaux Blockchain et applications décentralisées implémentent LayerZero pour diverses raisons allant de l'évolutivité, l'efficacité, la sécurité et la facilité d'utilisation.

1. Évolutivité

LayerZero est évolutif car il ne nécessite pas d'infrastructure supplémentaire pour prendre en charge les transactions inter-réseaux. Au lieu de cela, LayerZero utilise l'infrastructure de bloc existante connectée à LayerZero. Cela signifie que LayerZero peut évoluer en tant que blockchain principale.

2. Efficacité

LayerZero est efficace car il ne nécessite pas de stockage de données supplémentaire sur les réseaux Blockchain connectés. LayerZero utilise un système de preuve cryptographique pour valider les transactions multi-réseaux afin que les transactions soient très bon marché et ne nécessitent pas de charges d'alimentation supplémentaires.

3. Sécurité

LayerZero est sécurisé car il utilise les systèmes décentralisés Oracle et Relayer. Oracle suit l'état de tous les réseaux Blockchain connectés à LayerZero. Idéalement, Oracle est décentralisé, ce qui rend les compromis difficiles pour les acteurs extérieurs. Les relais sont également incités à être transparents et récompensés pour avoir effectué des transactions.

4. Facilité d'utilisation

Les projets peuvent facilement intégrer LayerZero dans leurs applications afin que les utilisateurs puissent facilement transférer des actifs entre différents réseaux Blockchain à l'aide d'un portefeuille compatible LayerZero.

5. Rentabilité

LayerZero est rentable avec des frais de transaction peu élevés, un débit élevé et une faible latence. LayerZero a des frais de transaction de quelques centimes, bien inférieurs aux frais facturés par d'autres protocoles interopérables.

Limitations de LayerZero

Bien que LayerZero présente de bonnes fonctionnalités, il présente également certaines limitations :

  1. Compromis de sécurité: L'approche modulaire de LayerZero permet aux projets de choisir Relayer et Oracles, ce qui se traduit par différents niveaux de sécurité sur les DApps. Cette approche fait que certaines DApp ont besoin de mesures de sécurité plus strictes, ce qui les rend plus vulnérables aux attaques.
  2. Préoccupations centrales: Actuellement, LayerZero s'appuie sur Industry TSS Oracle et Relayer exploité par LayerZero, ce qui soulève des inquiétudes quant à la centralisation. Bien que le projet vise à devenir une infrastructure entièrement modulaire avec du matériel Relayer et Oracle du marché, ils n'ont pas encore atteint cet objectif.
  3. Compromis des coûtsUne dépendance importante de LayerZero vis-à-vis d'Oracle tiers peut augmenter les frais variables par transaction à mesure que la demande de services Oracle augmente. Cette structure de coûts peut être mieux adaptée à des modèles commerciaux et à des types de transactions spécifiques, ce qui limite son applicabilité à un plus large éventail d'utilisations.
  4. Approbation du développeurLe succès de LayerZero dépend des projets adoptant son approche modulaire et faisant des choix de conception de sécurité. Si les développeurs préfèrent des solutions standardisées avec des mesures de sécurité intégrées, l'adoption de LayerZero peut être limitée.

Malgré ces limitations, l'accent mis par LayerZero sur la modularité et la flexibilité est attrayant pour les développeurs, en particulier si vous recherchez des options de sécurité personnalisables et la possibilité de Créer des DApp Multi-réseau natif. Le succès du projet dépendra de sa capacité à relever ces défis et à s'adapter aux besoins évolutifs de l'écosystème blockchain.

De nombreux projets développent l'interopérabilité Blockchain

L'interopérabilité de la blockchain est essentielle pour l'avenir de la technologie Blockchain. À mesure que l'adoption de la Blockchain augmente, le besoin d'interopérabilité augmentera également. Des projets comme Chainlink, Polkadot et Cosmos donnent le ton sur le chemin de la décentralisation par l'interopérabilité. Les projets peuvent atteindre l'interopérabilité via plusieurs supports, LayerZero ouvrant la voie à beaucoup. Vous pouvez voir maintenant Les meilleurs portefeuilles crypto pour stocker vos actifs crypto.

DzTech

Je suis ingénieur d'état avec une vaste expérience dans les domaines de la programmation, de la création de sites internet, du référencement et de la rédaction technique. Je suis passionné par la technologie et me consacre à fournir des informations de qualité au public. Je peux devenir une ressource plus précieuse pour les utilisateurs qui recherchent des informations précises et fiables sur les critiques de produits et les applications spécialisées dans divers domaines. Mon engagement inébranlable envers la qualité et l’exactitude garantit que les informations fournies sont dignes de confiance et utiles au public. La recherche constante de connaissances me pousse à me tenir au courant des dernières évolutions technologiques, en veillant à ce que les idées partagées soient véhiculées de manière claire et accessible.
Aller au bouton supérieur